Rechercher

Portrait de Camille de Decker



J'ai eu la chance de pouvoir interviewer la directrice des éditions Beta Publisher.

Merci beaucoup à Camille d'avoir pris le temps de répondre à mes questions avec autant de précisions et de patience. Je vous souhaite une bonne lecture de cet échange.





Parlons de vous, de Beta Publisher et de lectures :

  1. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Camille, j’ai 28 ans, j’aime manger, lire, faire du sport et créer ! 😊

  1. Quel est votre rôle au sein de Beta Publisher ?

Je suis la fondatrice et directrice éditoriale de la ME, donc j’ai pas mal de casquettes. D’abord une casquette édito avec correction des textes, suivis des auteurs, puis création des couvertures, communication, mise en avant, réseaux sociaux, sans oublier tout le côté administratif, comptable et RH… voilà je touche à tout on va dire.

  1. Quel est votre parcours scolaire et/ou professionnel ?

J’ai commencé par un BAC L, suivi d’une prépa littéraire où j’ai découvert que ULM n’était clairement pas fait pour moi. De là j’ai bifurqué en école de commerce où j’ai obtenu un double diplôme en management international et en logistics et supply chain en échange avec l’université de Manchester Metropolitan. Et, comme j’avais un an d’avance, j’ai ensuite passé le diplôme d’expertise-comptable et de finance (DSCG). Voilà, ça c’est pour « l’école ». Ensuite professionnellement, j’ai décidé assez vite de créer la ME (en 2016) et j’ai donc quitté mon premier job (dans la finance) pour ça, tout en travaillant, à temps plein, dans le cabinet d’expertise comptable de ma mère en tant que chargée de projets informatiques. Poste que j’occupe encore à mi-temps à côté de Beta Publisher. Ouf, ça y est tu sais tout ^^



  1. Pouvez-vous nous parler un peu plus de la maison d’édition ?

Yes, alors Beta est née en 2016, mais n’a publié son premier livre qu’en 2017, le temps de trouver une autrice assez folle et confiante pour me confier son roman (Lilly Sebastian, si tu me lis, encore merci). De là, la maison a grandi de plus en plus, avec de nouvelles têtes dans les rangs de l’équipe édito : Élodie, tout particulièrement, qui a commencé par un stage, puis une alternance pour finir en CDI (c’est qu’elle doit se plaire dans la maison ^^), puis surtout les auteurs qui j’ai d’abord démarché avant de devoir, aujourd’hui, en refuser. À l’heure où j’écris ces lignes, Beta Publisher c’est 3 filles en édito, 22 auteurs et plus de 35 romans avec un rythme de parution à 2 livres par mois en moyenne et pleeeeeiiiiins de nouveaux projets. C’est une super progression et surtout une très belle aventure !

  1. Quelles sont ses valeurs ?


Excellente question ! Alors quand j’ai créé la ME j’avais déjà eu une expérience dans le monde de l’édition, lors d’un stage en 3e. Une expérience catastrophique dans une grande maison qui m’a légèrement dégoûté de ce monde-là, jusqu’à ce que j’y revienne, car ce métier combine énormément de qualités : la création, l’imagination, l’originalité et le renouveau… enfin si on s’en donne la peine, évidemment. Quand j’ai créé Beta Publisher, ce sont ces lignes-là que je tenais à tout prix à conserver et à imprimer dans la dynamique de la maison, et ce au travers de ces axes : transparence et modernité. Et c’est aussi pourquoi le slogan de la ME est une

« Maison d’édition Nouvelle Génération ».

Dans les faits ça donne quoi exactement ? Alors, pour la transparence je souhaitais que la maison se départisse de l’image récurrente et presque traditionnelle que l’on a d’une maison d’édition : opaque, obscure et close. C’est pourquoi j’ai tenu, et je tiens encore, à ce que Beta soit le plus transparent et le plus accessible possible et c’est notamment le cas sur nos réseaux sociaux. Le ton employé, les réponses que nous apportons et les explications que nous donnons, à la fois sur nous et sur le monde de l’édition de manière plus générale, permettent aux gens de comprendre vraiment ce qui se cache derrière les portes d’une ME, le travail édito, la communication, tout comme les problèmes que l’on peut rencontrer, mais surtout les solutions que l’on apporte. Derrière les portes de notre maison se cachent des humains, des femmes plus précisément (pour le côté édito ^^), des jeunes femmes mêmes (je suis la vétérante) et je trouve important que les lecteurs, tout comme les auteurs le sachent, suivent notre aventure (car c’en est une à n’en pas douter) et se sentent libres de nous poser des questions. C’est d’ailleurs toujours dans cette optique de transparence que nous avons décidé d’ouvrir un coffee shop (Book Nook – BKNK) ouvert au public dans les locaux de notre maison d’édition, au 11 rue blanche, à Paris, dans le 9e. Un lieu ouvert et convivial qui sera animé tous les mois par des dédicaces, des clubs de lecture, des rencontres, des conférences qui apporteront encore plus de transparence. L’idée reste ici la même : offrir une nouvelle vision du monde l’édition, plus accessible, plus ouverte et plus dynamique.


En parlant de dynamisme, cela tient énormément au second axe qui structure la ME : la modernité et ce n’est pas un axe que j’entretiens seule. Notre modernité s’exprime à plusieurs niveaux. Le premier est au cœur de nos romans et de la manière dont nous concevons notre travail éditorial. Personnellement, j’ai toujours pensé qu’opposer le numérique et le papier était une aberration, un non-sens. Le travail éditorial, comme je le conçois, ne se résume pas à corriger du texte, non. Le but du jeu est de mettre au monde un univers, et ce n’est pas une mince affaire, crois-moi XD. Chaque livre que nous publions est un nouveau projet, une nouvelle création qui demande à chaque fois d’employer des outils différents et c’est dans ces outils que le numérique et notre modernité s’expriment.. Lorsque cela est cohérent avec le roman, son histoire, ses personnages, son monde, nous mettons à profit tout ce que peut nous apporter le numérique pour faire en sorte de donner une véritable épaisseur supplémentaire à l’univers de l’auteur. Tout un travail pour offrir aux lecteurs un monde complexe et aux multiples lectures.




Le premier ouvrage avec lequel nous avons tenté cette approche de « roman augmenté » pourrais-je dire, c’est L’Étoile d’Orion d’Aymeric Janier. Un thriller d’espionnage qui se passe pendant la guerre froide, une période historique que connaît terriblement l’auteur. À tel point qu’il en arrive à mêler le réel et le fictif d’une main de maître ce qui nous a poussés à nous poser la question suivante : qu’est-ce que nous pourrions faire pour renforcer encore cette sensation et immerger encore plus le lecteur dans l’histoire et cette histoire ? C’est pour répondre à cette question que nous avons créé des vidéos sous la forme de rapports envoyés au lecteur/espion qui l’informent de la situation géopolitique/historique. Des vidéos qui sont insérées dans le texte à des passages clefs grâce à des QRCodes. La seule contrainte lorsque l’on passe par ce genre d’expérimentations, c’est de prendre en compte tous les types de lecteurs. Ceux qui se laisseront prendre au jeu de ce format hybride et qui découvriront tout ce que peut offrir le numérique à l’univers, mais aussi tous ceux qui préféreront se concentrer sur le texte en lui-même. C’est donc cet équilibre d’apport qui doit être délicatement conservé : faire en sorte que ce « plus » n’enlève rien à l’univers tout en lui conférant une dimension supplémentaire. Mais notre désir de modernité ne s’arrête pas là. Grâce à Élodie, je vous le disais je ne suis pas seule à travailler dessus, nous avons mis en place un événement en partenariat avec l’école de design et d’art graphique Estienne à paris. Du 7 au 9 janvier 2022, prendra place la 3e édition de notre Beta Book Jam ! Cet événement s'organise en 3 jours. 3 jours intenses durant lesquels les groupes, composés d'étudiants et d'auteurs de la maison, travaillent pour donner naissance à un jeu, une expérience numérique, autour d'un thème. Ensemble, les étudiants et nos auteurs explorent les différentes facettes et les outils qui permettent de raconter une histoire et de plonger le lecteur/joueur dans un univers. Là encore, nous mettons au monde des univers.

  1. Beta Publisher a-t-elle un « genre » de littérature bien défini ?

Pas vraiment ! Je dis ça, car la réponse est à la fois « oui » et à la fois « non », je m’explique. Nous n’avons pas de genre de prédilection et un simple regard à notre catalogue actuel le fait comprendre : YA, fantasy, fantastique, polar, thriller, classique, inclassable, nous avons presque de tout pour presque tous les goûts. Donc pas genre, mais bien un style, une patte précise : celle de l’originalité, du coup de cœur. Tous les livres qui sont parus dans la maison ont été choisis par l’équipe éditoriale, car ils ont une identité qui leur est propre que ce soit dans le style, dans l’histoire, dans les personnages tous nos romans sont uniques dans leur genre. Et le simple fait que nous ayons un genre « inclassable » montre bien que nous et les cases prédéfinies ça ne marche pas XD

  1. Pouvez-vous nous présenter rapidement la Beta TV et les podcasts Guacamolesques ?

Avec plaisir ! La Beta TV et notre podcast Guacamolesque s’inscrivent typiquement dans notre volonté de transparence ! La Beta TV est une chaîne que nous diffusons sur nos différents réseaux sociaux, dont le but est simple : vous faire découvrir les dessous de notre maison, mais aussi ceux du monde de l'édition de manière plus général ! Vous avez toujours voulu en savoir plus sur les contrats d'édition ? Sur le relationnel dans une maison d'édition ? Sur le travail qui est fait derrière un roman ? Vous êtes au bon endroit ! Des vidéos courtes, explicatives, pour que vous sachiez ce que le monde de l'édition vous réserve. Pour notre podcast, il est un peu spécial ! Déjà de par son nom que nous avons trouvé en plongeant de larges tortillas dans un guacamole fait maison, mais aussi de par son contenu. Dans celui-ci, on ne vous parle pas grande littérature, nous ne glosons pas sur les dernières sorties de la maison ou d'autres maisons ni sur la rentrée littéraire. Non, notre podcast c'est un peu notre safe space, là où on aborde des sujets différents qui nous font rire, nous mettent en colère ou, tout simplement, pour mettre en avant des métiers, des activités, des gens qui nous inspirent et qui font bouger le monde de l'édition !


https://www.podcast-guacamolesque.com


https://www.youtube.com/watch?v=BIJctCAhUlc&list=PLTjji_ujuRgHi6S8SWOb8j6nf_O089-zQ


Quel est votre livre Beta Publisher coup de coeur de cette année ?

Hahaha ! La question qui va me valoir des DM d’auteurs outrés ! Mais tant pis, je me lance, pour cette année 2021, je pense bien que c’est Les Carmidor d’Olivia Gometz. Des familles royales, des jeux de pouvoir, de séduction, des coups bas, des meurtres et du sexe… bref ! Tous les ingrédients qui rappellent GOT, mais sans la magie et les Marcheurs Blancs… donc en mieux XD





  1. Un livre qui a changé votre vie ?

Facile ! Le mien ! XD, mais je ne dis pas ça parce qu’il est phénoménal (bien qu’il le soit XD). Non plus sérieusement, il a changé ma vie parce qu’il m’a bousculé et m’a mis à la place de mes auteurs. Je l’ai écrit en 2018/2019 et, avant de le publier dans la ME, je l’ai soumis à mes auteurs en leur disant : « prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps livré pour vous et pour la multi… » à non, je m’égare, mais presque ^^ Je tenais à ce qu’ils me donnent leur avis, leur ressenti sur mon texte et qu’ils me disent s’il avait sa place parmi leurs romans. Ce à quoi ils ont répondu « oui » (ce qui m’a fait très plaisir) et qui a donné lieu à sa publication ! Je sais que leur réponse n’a pas été motivée par l’envie de me faire plaisir, mais bien par le souci de la maison et de son catalogue. Mon roman était à la hauteur, ne ternissait pas l’image de la maison et de ses publications. C’est vraiment ce souci qui anime mes auteurs et qui fait de notre équipe presque une famille 😉

  1. Selon vous, quel est LE livre que nous devrions tous offrir à Noël ?


Facile ! Le mien ! XD Non, honnêtement, tout dépend de vos goûts. J’adore tous les livres de la maison et je pourrais te faire le pitch de chacun d’entre eux. Après si je dois choisir autant prendre le mien pour être sûre que les auteurs de la maison me tapent dessus et ne se déchirent pas entre eux : donc Justan Lockholmes et le Mystère de la Logia (c’est le tome 1 😉).









Un petit portrait chinois :


Si vous étiez un livre, vous seriez : le mien (car c’est déjà un peu le cas ^^)

Si vous étiez un personnage de fiction: Justan Lockholmes (mon perso attachiant, comme disent mes lecteurs, qui tient pas mal de moi ^^’)

Si vous étiez un mot ça serait : « optimiste »

Si vous étiez un super pouvoir : ne pas avoir besoin de dormir comme ça je pourrais faire tout ce que j’ai besoin de faire dans les temps XD

Si vous étiez une chanson : Fight Back de NEFFEX

Si vous étiez une pâtisserie : le gâteau au citron de notre coffee shop fait par ma meilleure amie – une tuerie !

Si vous étiez un pays : l’Angleterre ! J’y ai vécu 2 ans et demi et j’ai adoré !

Si vous étiez une saison : l’hiver, sans hésite – ‘cause « I’m coming! » XD

Si vous étiez une émotion : je serais joie (comme dans Vice-Versa) toujours la banane, mais qui réfléchit pas tout le temps aux conséquences ^^’

Si vous étiez un Hashtag : #BetaPublisher4ever😎







THANK YOU CAMILLE <3

Si vous avez des questions à poser à la Team de Beta Publisher

team@betapublisher.com

https://www.betapublisher.com